LOT N° : 233.1

VACHERON & CONSTANTIN Genève pour Verger Frères.

Cage par VERGER frères. Vers 1931. N°416277.

Description

Bulletin de chronométrie de l’observatoire de Genève daté de 1931: Épreuve de 1ère classe N°836795
Brevet « force constante » N° 142508 par Philippe René Jaccard.
Exceptionnelle horloge  à poser, squelette 30 jours.
Cabinet d’inspiration Art-Déco réalisé par VERGER Frère en forme borne aux façades vitrées.
Socle constitué de 2 parallélépipèdes rectangles chanfreinés devant en onyx. Ils sont traversés de 3 tubes en métal terminés par des cabochons d’onyx noir.
Mouvement entièrement squelette dans une rigoureuse composition géométrique
Cadre squelette du mouvement en Platinix, un alliage de Palladium.
Rouage, traitement de mise en couleur en rouge. Bouton de mise à l’heure au dos.
Cadran circulaire en cuivre filigrane, chiffres romains, aiguilles type seringue.
2 barillets visibles pour  une autonomie de 30 jours.
Balancier Guillaume, spiral Breguet, échappement à ancre. 2 trains de rouage.
Restauration à prévoir. Voir dispositif force constante. Vendue en l’état.
Ecrin d’origine à la forme  dit « Chapelle » en gainerie rouge signée Breguet sous le socle .
Dispositif d’éclairage sous le toit qui permet de d’amplifier  l’effet squelette pour une présentation.
Dimensions : 17,5 x 13,0 x 6,5 cm environ.
Écrin : 24,0 x 19,5 x 9,5 cm environ.

Ce modèle Vacheron est probablement la première exécution si on observe la chronologie  du numéro de série. Le seul connu également dont la cage a été réalisée par VERGER.
Il est à rapprocher du modèle qui est représenté dans le livre de référence :
L’univers de Vacheron & Constantin par Carole Lambelet et Lorette Coen aux éditions Scriptar, page 399. Cette  même pièce fut d’ailleurs vendue en 2011 sous un autre habillage par la maison  Antiquorum le 15 Mai 2011 à Genève  pour la somme de  242500 CHF
Un extrait d’archive de la maison Vacheron & Constantin sera remis à l’acquéreur :
« Pendule 30 Jours force constante, squelette, rouages mise en couleur rouge, vendue à Verger Frères (détaillant Vacheron Constantin en France) le 13 mars 1931 »
Ainsi que le Bulletin original 1ère classe de chronométrie de l’observatoire de Genève daté de 1931.
Nous remercions la maison Vacheron & Constantin de son aimable contribution pour les renseignements d’archives.  A souligner, La manufacture assure  la restauration de ses créations même très anciennes, suivant devis.

Cette horloge allie mécanique et esthétisme. Comme une œuvre d’art, elle  révèle  ses performances techniques et chaque détail est justifié.
La mécanique ravit l’œil : un thème maintes fois repris dans les courants du 20éme siècle en design et en architecture. Cette création est représentative d’une période d’apogée dans le domaine de l’horlogerie. VERGER Frères de part ses choix exigeants sanctionne et magnifie, par la réalisation de la cage,  une création exceptionnelle de VACHERON & CONSTANTIN, une signature des plus prisées en horlogerie. Chef d’œuvre  de  ces deux maisons, cette horloge représente le savoir faire d’une époque ou l’horlogerie et la joaillerie œuvraient de concert pour atteindre l’exception.

VERGER
Joaillier parisien né en 1851, Ferdinand Verger s’installe à Paris en 1871 et fonde une société de joaillerie spécialisée dans l’habillage de montre essentiellement pour femmes.
Depuis la fin du XIXème à Paris, l’entreprise des frères Verger a réalisé des parures, des montres et des pendulettes précieuses de Haute Joaillerie.
Dès 1879, F. Verger travaille comme agent de Vacheron & Constantin, à Paris, collaboration qui durera jusqu’en 1938.
En 1911, Ferdinand Verger transmet sa société à ses deux fils, Henri et Georges, qui deviendra la Maison Verger Frères.
Pendant les Années Folles, de 1910 à 1935, Verger Frères s’est révélé comme le maître de la synthèse entre les Art Nouveau et Art Déco précieux.

VACHERON & CONSTANTIN Geneva. Sold to VERGER brothers Around 1931. Constant force. No. 416277. Exceptional pendulum to pose, skeleton 30 days. Patent N ° 142508 by Philippe René Jaccard. Cabinet in terminal form with glass fronts. Fully skeletonized movement in a rigorous geometric composition Skeleton frame of the movement in Platinix, a Palladium alloy. Cog color processing in red. Button for setting the time on the back. Circular dial in filagrammed copper, Roman numerals, syringe-type hands. 2 visible barrels ensuring an autonomy of 30 days. Screw balance, Breguet hairspring, lever escapement. 2 cog trains. Box in the so-called “Chapel” form in red sheathing signed Breguet under the plinth.  Lighting device under the roof that accentuates the skeleton effect. To be compared to the model which is represented in the reference book: The universe of Vacheron & Constantin by Carole Lambelet and Lorette Coen published by Scriptar, page 399. This same piece was also sold in 2011 by the house Antiquorum on May 15, 2011 in Geneva for the sum of FS 242,500 An extract from the Vacheron & Constantin house will be given to the purchaser: “30 Days constant force clock, skeleton, cogs set in red color, sold to Verger Frères (retailer Vacheron Constantin in France) on March 13, 1931” Height about 15 cm

This clock combines mechanics and aesthetics. Like a work of art, it reveals its technical performance and every detail is justified. Mechanics delight the eye: a theme repeated many times in 20th century trends in design and architecture. This creation is representative of a peak period in the field of watchmaking. VERGER Frères, thanks to its demanding choices, has sanctioned an exceptional creation by VACHERON & CONSTANTIN, one of the most popular signatures in watchmaking.

VERGER
Parisian jeweler born in 1851, Ferdinand Verger moved to Paris in 1871 and founded a jewelry company specializing in watch dressing primarily for women. Since the end of the 19th century in Paris, the company of the Verger brothers has produced precious jewelry sets, watches and clocks. From 1879, F. Verger worked as an agent for Vacheron Constantin in Paris, a collaboration that lasted until 1938. In 1911, Ferdinand Verger passed his company on to his two sons, Henri and Georges, who made it the Maison Verger Frères. During the Roaring Twenties, from 1910 to 1935, Verger Frères proved to be the master of the synthesis between precious Art Nouveau and Art Deco.

Estimation : 50 000 / 80 000 €
Retour haut de page