LOT N° : 83

STATUE DU DIEU FLEUVE TIBERINUS

Description

Art romain, milieu du IIème siècle
Marbre
H_ 70 cm, L_ 120 cm, P_ 35 cm

Provenance
Ancienne collection privée belge de M. Paul de Grande depuis les années 1980

A ROMAN MARBLE STATUE OF THE RIVER GOD TIBERINUS, MID 2ND CENTURY A.D.
27,5 x 47 x 14 in. Dim. Resting on his left elbow on a fragmentary vessel and cradling a cornucopia in his left arm, his right hand holding reeds(?) on his
right upper thigh, a himation draped around his legs, his head with long centrally parted hair and full beard flowing in long wavy curls, the vessel drilled
for insertion of a water pipe; no restorations.

La divinité fluviale est figurée allongée, en appui sur son coude gauche, retient la corne d’abondance. Le coude repose sur une amphore,
dont on distingue le col (fragmentaire).
La partie haute du corps dénudée, dévoile une musculature exacerbée – des pectoraux saillants et anguleux, un abdomen creusé
et bien dessiné ainsi que la ceinture d’apollon qui accentue et laisse deviner toute la puissance du bas du corps. Les jambes sont
cachées par un drapé négligé aux plis finement sculptés – la jambe gauche est repliée sous la droite. Le dieu repose sur une base
rectangulaire sculptée de lignes ondulées symbolisant les ondes fluviales.
La tête, présentée de manière frontale, est caractérisée par une chevelure et une barbe luxuriantes composées de longues mèches
ondulées. Il est ceint d’une couronne végétale nouée à l’arrière du crâne. Son bras droit, allongé, repose sur sa jambe droite et sa main
semble tenir des branches de roseaux ou d’épis de blé (?).
Cette représentation fluviale divinisée et à rapprocher de celle de Tiberinus, dieu du Tibre chez les romains.
Le nom de Tibre viendrait du roi d’Albe, dixième descendant d’Enée qui serait mort près du fleuve dont le nom à cette époque était Albula. Dans une autre
tradition Tiberinus serait le fils de Janus et de Camaséné qui serait mort noyé dans le fleuve qui prit son nom.
Le dieu fleuve sauva Rémus et Romulus et le confia à Lupa pour qu’elle les allaite. Plus tard il épousa la vestale déchue Rhéa Silva, mère des jumeaux.

Pour des représentations similaires
Statue du dieu fleuve en marbre, IIème siècle, villa Doria Pamphili, Rome, 69.538 (fig.1)
Statue du dieu Tibre en marbre, IIème siècle, Musée Ostiense, inv. 81 (fig.2)

Estimation : 40 000 / 50 000 €
Retour haut de page