LOT N° : 142

ROUBAUD Franz Alexïévitch (1856-1928).

Description

Lecture de la trêve signifiant la fin de la guerre du Caucase, par le Grand-duc Michel Nicolaïévitch devant les troupes tchétchènes dans la région de Kwaab, le 2 juin 1864.
Huile sur toile signée en bas à droite, identifiée « Munich Cuartielles » et datée 1900, conservée dans un encadrement ancien en bois doré. Bon état.
A vue : : H. : 63 cm – L. : 96 cm.
Cadre : H. : 95 cm – L. : 123 cm.

Historique : ce tableau représente le moment historique de la proclamation
de la trêve au cours de la Guerre Russo-Caucasienne en 1864 quand la paix
tant attendue tombe enfin, et achève ainsi un long conflit armé, politique, et
inter-ethnique dans le Caucase. L’image représente le gouverneur du Caucase,
le Grand-duc Michel Nicolaïévitch de Russie, frère du Tsar Alexandre II lisant
la proclamation de paix devant les troupes dans la région du Kwaab, à l’Est de
la Mer Noire (Krasnaya Polyana).
Biographe : Franz Roubaud est spécialisé dans les scènes de batailles, les
grandes épopées militaires, les portraits cosaques et militaires, ainsi que les
scènes panoramiques. Il est l’auteur de toiles monumentales telles que « Le Siège
de Sébastopol », « La bataille de Borodino » et « Le siège d’Akhulgo », qui font
désormais partie de l’histoire de ce genre artistique. Franz Roubaud, né à
Odessa est issu d’une famille française originaire de Marseille. Il étudie dans un
premier temps à l’école de dessin d’Odessa (1865-1877), puis de 1878 à 1883
entre à l’académie des Beaux-Arts de Munich, où il se spécialise dans le genre
des batailles et s’intéresse simultanément aux vastes panoramas qui, associés à
un modèle en perspective, donnent la sensation que l’événement historique se
déroule sous nos yeux. De retour en Russie, il reçoit une commande pour une
série de toiles sur l’histoire des guerres caucasiennes de la part du musée de
Tiflis. Outre ces tableaux (élaborés entre 1885 et 1895), il accomplit en 1890
un panorama du Siège d’Akhulgo qui sublime ses travaux sur la guerre du
Caucase. Il est présenté pour la première fois à l’exposition d’Art et d’Industrie à
Nizhny-Novgorod en 1896. Le Panorama « Le siège de Salty » y est également
exposé ainsi que « Le siège de Sébastopol » qui sera conçu avec l’aide d’un groupe
d’artistes allemands travaillant sous sa houlette de 1902 à 1904. L’oeuvre fut
exposée dans une rotonde, bâtiment spécialement construit pour l’occasion,
en 1905 à Sébastopol. Afin de commémorer le centenaire de la Bataille de
Borodino de 1812, l’empereur Nicolas II, commande à Franz Roubaud un
grand tableau commémorant cet évènement, qui sera ensuite présenté au public
dans un pavillon conçu spécialement à cet effet dans un quartier prestigieux de
Moscou. En 1918, ce tableau est démantelé, puis après une longue restauration
il est à nouveau présenté au public à l’occasion du 150ème anniversaire de la
bataille, en 1962 dans un musée sur l’avenue Koutouzov à Moscou. L’attaque
du régiment Novotcherkassk dans la bataille de la Rivière Shach (1907) et La
Bataille de Borodino (1913) sont parmi les peintures de guerre de Roubaud les
plus caractéristiques; les deux oeuvres habitent au Musée de l’Artillerie à SaintPétersbourg. A partir de 1903 il a travaillé en tant que professeur et maître
de l’atelier sur la peinture de guerre à l’Académie des Arts de St Pétersbourg
(M.B. Grekov a fait partie de ses élèves). Il quitte la Russie pour l’Allemagne
en 1912. Sans commande significative, Franz Roubaud finit ses jours dans un
oubli quasiment complet.

Estimation : 50000 / 80000 €
Retour haut de page