LOT N° : 163

RARE VAISSELLE FUNÉRAIRE EN FORME DE NAVICELLE

Description

Stéatite.
Patine brune d’usage.
Restaurations.
Dim_ 5,5 x 12 x 6 cm

Egypte, Troisième Période Intermédiaire – Basse-Epoque

Ce conteneur lithique très particulier est caractérisé par sa forme de navicelle certainement liée à la décoration sur chaque face représentant une barque-serpent à deux têtes. Chaque tête a la bouche ouverte et l’œil dessiné.
Dans chacune des barques sont assis 5 dieux sous leur forme humaine; on est en présence de la représentation des deux barques solaires, «mesektet» (celle du jour), celle où les dieux regardent à gauche, vers l’Ouest et «manedjet» (la nuit), où les dieux regardent vers la droite, à l’Est.
On sait que le soleil après le parcours nocturne rejoint l’horizon vers l’Est, où l’astre passe sur le bateau du jour. Aux deux extrémités du vase, sont représentés les quatre fils d’Horus, debout sur une grande fleur de lotus ouvert avec deux feuilles arrondies à la base; cette représentation confirme le caractère funéraire de l’objet.
La base figurée de deux lignes concentriques formant un ovale et pouvant représenter l’eau primordiale sur laquelle vogue la barque.
De chaque côté, trois fleurs de lotus soutiennent la barque-serpent. L’image de la barque solaire soutenue par les lotus n’est pas rare (cf. pectoral en or de Toutankhamon).
Les quatre fils d’Horus – Imsety à tête humaine protecteur du foi, Hapy à tête de babouin protecteur des poumons, Douamoutef, à tête de chacal protecteur de l’estomac et Qebehsenouf à tête de faucon, protecteur des intestins – étaient souvent représentés momiformes, posés sur une fleur épanouie de lotus, poussée comme le dieu Nefertum des eaux du Noun (on les retrouve devant Osiris pendant le jugement du défunt).
La fleur de lotus, était un symbole utilisé par les égyptiens pour représenter le soleil; puisqu’ils croyaient que le soleil naissait chaque matin du lotus. Le lotus représentait aussi l’espoir de résurrection, et les défunts qui vont être admis parmis les bienheureux avec le soleil, se montrent souvent avec le lotus à leur nez.

Publiée dans BRESCIANI, E., «Un conteneur lithique en forme de navicella décoré avec lotus et motifs de la navigation celeste» dans Supplément aux Annales du Service des antiquités de l’Egypte ; no. 39

Provenance:
Collection privée européenne avant 1970 et figurant dans une note d’inventaire

A RARE EGYPTIAN GREEN STEATITE WITH DARK PATINA RITUAL BOAT-SHAPED VESSEL, THIRD INTERMEDIATE TO LATE PERIOD
2,2 x 5 x 2,3 in. Dim

This very particular lithic container is characterized by a navicelle-shape linked to the decoration on each face representing a two-headed snake boat. Each head has an open mouth and a drawn eye. On each boat 5 seated gods in their human form; these embarcations are the two solar boats, «mesektet» (the day), where the gods look to the left, towards West and «manedjet» (the night), where the gods look to the right, to East. We know that the sun after the nocturnal journey meets the horizon towards East, where the star passes over the day’s boat.
The terminals of the vase decorated with the four sons of Horus, standing on a large open lotus flower with two rounded leaves at the base; this representation confirms the funerary nature of the object. The base is represented by two concentric lines forming an oval symbolizing the primordial water on which the boat sails.
On each side, three lotus flowers support the snake boat. The image of the solar boat supported by the lotuses is not rare (cf. gold pectoral of king Tutankhamun). The four sons of Horus – Imsety with a human head protector of the faith, Hapy with the head of a baboon protector of the lungs, Douamutef, with the head of a jackal protector of the stomach and Qebehsenouf with falcon head, protector of the intestines – were often presented mummiforms on a blooming lotus flower, raised like the god Nefertum from the waters of the Nun (we find them preceding Osiris during the judgment of the deceased). The lotus flower, was a symbol used by the Egyptians to represent the sun; since they believed that the sun was born every morning from the lotus.
The lotus also represented the hope of resurrection, and the deceased who will be admitted among the blessed with the sun, often show themselves with the lotus in their noses.
Published in BRESCIANI, E., «A lithic container in the shape of a navicella decorated with lotus and celestial navigation motifs» in Supplement to the Annals of the Antiquities Service of Egypt; no. 39

Estimation : 5 000 / 8 000 €
Adjugé(e) : 5 100 €
Retour haut de page