LOT N° : 166

RARE APPLIQUE FIGURANT DEUX LICTEURS

Description

Art romain, Ier-IIe s. ap. J.-C.
Bronze à patine d’eau
Dim. 12 x 8 cm

Provenance
Ancienne collection française, années 1980

Rare et insolite applique représentant deux licteurs romains. Les personnages placés en quinconce, lèvent la main droite ouverte et tiennent les faisceaux avec la main gauche. Vêtus de toges, symbolisant leur statut de citoyens romains.
Les licteurs étaient membres d’une classe particulière, préposés spéciaux des magistrats romains, et pouvaient exercer à la fois un pouvoir juridique et pénal, ainsi que la protection de leur supérieur. Ils étaient également responsables de certaines condamnations à mort, si elles étaient prononcées par le magistrat.
Selon la tradition, ils ont été établis au temps de Romulus, à l’âge royal, et marchaient devant le rex pour le protéger avec des bâtons. On émet l’hypothèse que l’origine des faisceaux remonte aux Étrusques. Le licteur portait avec lui les faisceaux constitués de 30 tiges et d’une hache.
Le rang d’Imperium d’un magistrat était symbolisé par le nombre de licteurs qui l’escortaient.L’iconographie du licteur est présente sur des reliefs en marbre, des bronzes et des monnaies surtout de l’époque républicaine (fig.1-2).

Rare and unusual applique representing two roman lictors. The figures, placed in staggered rows, raise their open right hand and hold the bundles with their left hand. Dressed in togas, symbolizing their status as Roman citizens.
The lictors were members of a special class, special attendants of the Roman magistrates, and could exercise both legal and penal power, as well as the protection of their superior. They were also responsible for certain death sentences, if they were handed down by the magistrate.
According to tradition, they were established in the time of Romulus, in the royal age, and marched in front of the rex to protect it with sticks. It is hypothesized that the origin of the beams dates back to the Etruscans. The lictor carried with him the bundles consisting of 30 rods and an ax. The imperial rank of a magistrate was symbolized by the number of lictors who escorted him.
The iconography of the lictor is present on marble reliefs, bronzes and coins, especially from the
Republican era (fig. 1-2). Ca. 1st – 2nd century A.D.

Estimation : 4 000 / 6 000 €
Retour haut de page