LOT N° : 81

PORTRAIT DE L’EMPEREUR HADRIEN (EMPEREUR DE 117 À 138 AP. J.-C.)

Description

Art romain, IIème siècle
Marbre. Présence de radicelles, fortes concrétions au
dos, nez restauré ; Dim_ 32,5 cm x 23 x 25,5 cm

Provenance
Ancienne collection suédoise, acquis en Suède dans les années 1970

AN IMPORTANT ROMAN MARBLE PORTRAIT OF EMPEROR HADRIEN, 2ND CENTURY A.D.
The massive head was turned slightly to the left. The hair is worked in layered waves starting at the vertex to end in the
forehead with small rolled curls. The forehead is broad and bumpy above the eyebrows, hollowed out at the temples. The
eyes are darkened by low eyebrows, the line of which is in circumflex accent and a concave sub-brow crease which almost
completely hides the upper eyelid. The lower eyelid clearly shows the fairly round eyeball, with no indication of pupil or iris.
A ring rests on the lower line of the orbit.
The cheeks are broad, contrasting with the narrow base of the nose. A short, thick, curly beard increases the width of the
masseter. The hairs are smoother on the mustache. The lower lip is slightly re-entrant. The whole face exudes a majestic
presence. According to the classification of M. Wegner(1) on the portraiture of Hadrianm this portrait is to be compared to the group
«Typus Panzer-Paludamentumbuste Baiae», including the portrait of the Louvre Ma 3132, that of Naples 6075 and that of
Rome 890 (Capitolini) are part of.
The high quality of the marble and the execution of the portrait in comparison to others of the same group makes it possible
to consider the work of a Greek workshop – a hypothesis developed by C. Evers(2) in the case of the armored portrait
of Naples from Berries.
In view of the style of the work and its large size, we can affirm that this head has belonged to a large statue of the emperor
represented in heroic nudity or represented as a Greek god – since it is recognized that Hadrian was the first emperor to be
deified during his lifetime(3).

La tête massive était légèrement tournée vers la gauche. Les cheveux sont travaillés en ondes couchées à partir du vertex pour se terminer sur le front par de petites boucles roulées. Le front est large et bosselé au-dessus des sourcils, creusés au niveau des tempes. Les yeux assombris par des sourcils bas, dont la ligne est en accent circonflexe et un pli subsourcilier concave qui cache en presque totalité la paupière supérieure. La paupière inférieure dégage bien le globe oculaire assez ronde, sans indication de pupille ou d’iris. Un cerne s’appuie sur le tracé inférieur de l’orbite.
Les joues sont larges, contrastant ainsi avec l’étroite base du nez. Une courte barbe fournie et bouclée augmente
la largeur du masséter. Les poils sont plus lissés sur la moustache. La lèvre inférieure est légèrement rentrante. De l’ensemble du visage se dégage une présence majestueuse.
D’après le classement de M. Wegner (1) sur la portraiture d’Hadrien ce portrait est à rapprocher du groupe
«Typus Panzer-Paludamentumbuste Baiae», dont le portrait du Louvre Ma 3132 , celui de Naples 6075 et celui de Rome 890 (Capitolini) font partie.
La grande qualité du marbre et de l’exécution du portrait en comparaison aux autres du même groupe permet d’envisager l’oeuvre d’un atelier grec – hypothèse développée par C.Evers(2) dans le cas du portrait cuirassé de Naples provenant de Baies.
Aux vues du style de l’oeuvre et de sa grande dimension, nous pouvons affirmer que cette tête ait appartenu à une grande statue de l’empereur figuré dans la nudité héroïque ou représenté comme un dieu grec – puisqu’il est reconnu qu’Hadrien fut le premier empereur à être divinisé de son vivant(3).

1 M.Wegner, Das romische Herrscherbild II, 3, Berlin, 1956
2 C. Evers, Les portraits d’Hadrien. Typologie et ateliers, Bruxelles, Académie royale de Belgique, 1994
3 K. de Kersauson, Catalogue des portraits romains, T.II, p. 124, Paris, 1996

Estimation : 80 000 / 120 000 €
Retour haut de page