LOT N° : 13

NICOLAS NOEL BOUTET (1761–1833)

Description

– Couteau. Large larme courbe en acier à dos et contre tranchant. Manche en ébène incrusté d’argent finement ciselé et gravé à décor de feuillages, palmette, fruits et motifs de rocailles. Dos à décor de frises de feuilles de chêne.
Longueur : 32,5 cm
– Fourchette à trois dents. En argent, à embase ciselée en fort relief de feuillages. Manche en ébène incrusté d’argent découpé, ciselé et gravé à décor de feuillages et de l’Aigle impérial, tenant dans ses serres des foudres. Dos à décor de frises de feuilles de laurier.
Longueur : 29 cm
Poinçons Paris 2ème coq (1809 – 1819), Moyenne garantie Paris (1798 – 1809) et (1809 – 1819).
Petite recense Paris (1798 – 1809).
Poinçon d’orfèvre de Nicolas Noël BOUTET.
Poids brut : 371g.
Dans son écrin recouvert de maroquin vert, décoré au petit fer de palmettes et de frises stylisées
(charnières cassées).
Epoque Premier Empire.
Note : Sous Napoléon 1er, la Manufacture Impériale de Versailles, qui produisait à l’origine des armes de guerre, se spécialisa dans la production d’armes de luxe, destinées surtout à la récompense d’officiers distingués. Nicolas Noël Boutet, directeur artistique de la manufacture depuis 1792, reconnu comme le plus grand arquebusier de son temps, a notamment réalisé des armes destinées à l’Empereur.
Il est à remarquer que sur le manche de la fourchette, le motif d’Aigle est d’une facture presque identique de celui qui se trouve sur les pistolets offerts par l’Empereur au Tsar Alexandre 1er lors du Congrès d’Erfurt du 27 septembre au 14 octobre 1808. (Musée de la Légion d’honneur, inventaire 03032)

Estimation : 15 000 / 20 000 €
Retour haut de page