LOT N° : 28

FRANCESCO BERTOS (1678-1741), attribué à

Description

Italie, première moitié du XVIIIe siècle
La danse des enfants
Bronze sur une base en marbre jaune veiné de noir
Hauteur : 45 cm

Ce groupe de bronze représente deux enfants nus, debout, se tenant
bras dessus, bras dessous dans une gestuelle dansante.
Les têtes tournées l’une vers l’autre, l’expression joyeuse, le groupe
de bronze est très proche de deux œuvres attribuées au sculpteur
vénitien Francesco Bertos (1678-1741).
La première œuvre référencée, conservée à la National Gallery of
Victoria de Melbourne (fig.1), est un groupe de huit enfants dansant
en cercle. On y retrouve les mêmes mouvements saccadés,
les visages tournés et encadrés par une coiffure et des mèches de
cheveux similaires. La seconde œuvre mentionnée par Charles Avery,
appartenant à une collection particulière, est un groupe de deux
enfants se tenant par la main pour danser. Une nouvelle fois, les
visages sont très similaires à ceux que nous présentons, les mouvements mais également les modelés potelés et très souples des
bustes. Les origines de Francesco Bertos restent floues. Il est documenté à Rome en 1693, à Venise en 1701 où il travaillait avec
Giovanni Bonazza (1654-1736). La dernière mention concerne une
commande pour la Basilique de Saint Antoine de Padoue en 1733.
Le fait que Francesco Bertos a été largement admiré de son vivant
est amplement démontré par le rang de ses mécènes les plus distingués, membres des familles Manin et Pisani, le Maréchal Johann
Matthias von der Schulenburg ou le Tsar Pierre le Grand. Bien qu’il
ait également travaillé le marbre, ses compositions étaient plus
adaptées au bronze.

Bibliographie de référence :
-Charles AVERY, The Triumph of Motion : Francesco Bertos and the
Art of Sculpture – Catalogue Raisonné p. 270, 2008

ITALY, first half of the 18th century, FRANCESCO BERTOS
(1678-1741), attributed to DANCING CHILDS
Bronze on a yellow marble base
H. 45 cm
This bronze group represents two naked children, standing, holding
each other arm in arm, in dancing gestures. Heads turned towards
each other, with joyful expression, the bronze group is very
close to two works attributed to the Venetian sculptor Francesco
Bertos (1678-1741).
The first referenced work, conserved at the National Gallery of Victoria
in Melbourne, is a group of eight children dancing in a circle.
We find the same funny movements, faces turned and framed by
a similar hairstyle. The second work mentioned by Charles Avery,
belongs to a private collection – is a group of two children dancing,
holding hands. Once again, the faces are very similar to those we
present, the movements but also the chubby and very flexible models
of the busts. The origins of Francesco Bertos remain unclear. It is
documented in Rome in 1693, in Venice in 1701 where he worked
with Giovanni Bonazza (1654-1736). The last mention concerns an
order for the Basilica of Saint Anthony of Padua in 1733. The fact
that Francesco Bertos was widely admired during his lifetime is amply
demonstrated by the rank of his most distinguished patrons,
members of the Manin and Pisani families, the Marshal Johann
Matthias von der Schulenburg or Tsar Peter the Great. Although
he also worked with marble, his compositions were more suited
to bronze.

Estimation : 20 000 / 30 000 €
Retour haut de page