LOT N° : 77

FRAGMENT DE STATUETTE DE DÉESSE OU PERSONNAGE ROYAL

Description

Anorthosite gneiss H_ 15,2 cm
Prof_ 10,5 cm

Egypte, Nouvel-Empire, XVIIIème – XIXème dynastie

La figure est présentée assise sur un trône, vêtue d’un pagne, le torse dénudé. Le nombril marqué.
De chaque côté du trône un décor d’écailles incisées; symbole du sema-taoui et au-dessous, une frise d’ankh.
Au dos du trône, un premier registre (supérieur) figurant le faucon ka couronné du disque solaire et un second (inférieur) représentant le dieu du Nil Hapy représentant sous sa forme duale et tirant les cordes autour du sema et symbolisant l’union des deux Egyptes.
Cette scénographie nous indique qu’il s’agissait probablement de la représentation d’un roi, «unificateur des deux-terres».
Littérature:
Ce type de gneiss se trouvait dans les carrières de Gebel el-Asr à environ 60 km au Nord-Ouest d’Abu Simbel. Bien que l’usage du gneiss fut privilégié pour la fabrication de vases (cosmétiques, rituel) dès les périodes prédynatiques.
Durant l’Ancien-Empire, des statues en gneiss furent produites; on pense à la grande statue assise du roi Khephren provenant du temple du roi à Gizeh, IV ème dynastie, c. 2520 – 2494 et conservée au Musée du Caire, CG14.
Au Moyen-Empire et notamment durant la XIIème dynastie les productions statuaires continuent; Torse du roi Senusret I, c. 1971 – 1926 av. J.-C., Berlin, ÄM 1205.
Bien que l’exploitation de la carrière semble cesser après cette période, quelques exemples plus récents existent mais semblent provenir de sculptures plus anciennes retravaillées (1)

Pour un modèle similaire voir :
Fragment de statuette assise du roi User en gneiss retrouvée dans la cour centrale du Palais de Knossos en 1990 et conservée au Musée d’Herakleion, inv. A952

Provenance:
Collection privée anglaise.
Paris, ancienne collection privée.
Ancienne collection Garcin, constituée entre les années 1930 et 1950.

AN EGYPTIAN GREEN ANORTHOSITE GNEISS FRAGMENT OF A SEATED GODDESS OR KING, NEW-KINGDOM, DYNASTY XVIII-XIX
6 in. High

(1). NICHOLSON, P.T, SHAW, I., Ancient egyptian materials and technology, 2000, p.32 2. Beyond the Nile, p. 43, n° 10

Estimation : 8 000 / 12 000 €
Adjugé(e) : 7 600 €
Retour haut de page