LOT N° : 4

ÉLÉMENT SCULPTURAL REPRÉSENTANT LE BÂTON D’ESCULAPE

Description

Art romain, II ème siècle
Marbre blanc
Hauteur : 95 cm

Provenance
Ancienne collection privée anglaise, acquis au début des années 1980.

Figure un bâton court dont les nœuds sont marqués par des cercles gravés sur toute la surface. Un serpent s’y enlace, allant de bas en haut, la tête sculptée de manière réaliste repose sur le bois.Il s’agit ici du mythique bâton d’Esculape, du dieu de la médecine Asclépios pour les Grecs, Esculape chez les Latins, était dans la mythologie, le fils d’Apollon et de Coronis, la fille de Phlégyas. Selon la version la plus connue, Coronis, après avoir été séduite par le dieu, se laissa persuader par son père d’épouser un mortel, Ischys. La nouvelle du mariage fut apportée à Apollon qui fit ensuite tuer Coronis mais sauva son fils et le confia au centaure Chiron. Ce fut donc le centaure, qui enseigna à Asclépios l’art médical. Le jeune devin était tellement habile qu’il ressuscita des morts, violant ainsi les lois de la nature et s’attirant la colère de Zeus, qui le foudroya. On dit que ce fut Hadès lui-même, qui voyant son royaume se vider, demanda à Zeus d’intervenir. Pour venger la mort de son fils, Apollon massacra les Cyclopes qui avaient fourni la foudre à Zeus, et fut envoyé par ce denrier comme esclave chez Admète. Toutefois Zeus rappela Asclépios à la vie sous la forme d’un serpent, réalisant ainsi la prophétie de la fille de Chiron qui avait prédit qu’Asclépios deviendrait un dieu. Il fut par la suite considéré comme l’un des dieux les plus populaires. Il épousa Epioné, la fille du roi de Cos dont il eut de nombreux enfants dont Hygie, la déesse de la Santé. Le culte d’Asclépios est très répandu au Vème siècle av. J.-C. et se concentrait à Epidaure, mais il avait également des sanctuaires importants en Thessalie et à Pergame. En 420 av. J.-C., Asclépios reçut un sanctuaire à Athènes, situé sur le versant sud de l’Acropole et à proximité d’une source. Par la suite, les malades pensaient qu’ils pouvaiet être guéris en dormant dans ces temples. Des serpents inoffensifs, les couleuvres d’Esculape étaient présentes dans ces temples-hôpitaux grecs qui ont été ultérieurement construits également par les romains. Ovide dans ses Métamorphoses (fin du Livre XV) raconte comment, lors de l’épidémie de peste de l’année 293 av. J.-C., Rome envoya une ambassade à Epidaure pour en ramener le dieu de la médecine, jugé seul capable de sauver la cité. Esculape fait alors son apparition sous la forme d’un serpent et prend la mer, marquant ainsi son paradoxe; car c’est sous une forme déguisée qu’il apparut aux hommes. L’apparition d’Esculape chez Ovide précède les apothéoses de César et d’Auguste, c’est dire combien ce dieu grec était aussi important pour les romains.

Estimation : 8 000 / 10 000 €
Adjugé(e) : 8 000 €
Retour haut de page