LOT N° : 382

CORNELIS BISSCHOP (1630 - 1674)

Description

Portrait d’homme au turban
Panneau, agrandi sur deux cotés de 4 cm
60 x 43 cm
Restaurations anciennes, départs de fentes et petits manques
Au dos: Étiquette ancienne de la galerie Agnew and sons à Londres, en
1966.

Provenance : Galerie Agnew à Londres ; acquis par Sir Alfred Chester Beatty, grand collectionneur et important donateur du British Museum et des musées de Dublin.

Bibliographie : Werner Sumowski, Gemalde der Rembrandt-Schuler. VI : Corrigenda u. Addenda 2, éditions PVA, 1983, p. 3691, n°2189 (avec erreur de dimensions), repro.p.3773

Notre tableau reprend les portraits d’orientaux coiffés d’imposants turbans ornés d’orfèvreries que Rembrandt et ses élèves ont développé à partir des années 1630 (New-York, Metropolitan Museum of Art, 1632 ; Munich, Alte Pinakothek, 1633 ; Washington, National Gallery of Art, 1635).

Elève de Rembrandt et maître de Bisschop, Ferdinand Bol a lui aussi représenté une dizaine d’années plus tard des figures portant cet accessoire vestimentaire exotique (Boston, Museum of Art, 1644, Dresde, Gemäldegalerie Alte Meister, ca. 1650).
Il s’agit de vieillards bibliques et de philosophes, alors qu’ici notre modèle est plus jeune. Ces sujets de princes imaginaires persans ou ottomans étaient populaires à cause des nouveaux contacts de la République batave avec ses colonies, à travers la Compagnie des Indes. Variantes des «tronies», terme qui signifie «visage» en néerlandais ancien, ces études d’expression d’un personnage à mi-chemin mêlent un portrait basé sur une vraie ressemblance réaliste, qui insuffle la vie au modèle, et la représentation d’un stéréotype, ici oriental.

Attribué à Gerrit Willemsz Horst au Xxème siècle, ce panneau a été rendu à Bisschop par Sumoski par comparaison avec des tableaux signés, par exemple celui en collection privée à New York (op. cit. )

Estimation : 40 000 / 60 000 €
Adjugé(e) : 78 000 €
Retour haut de page