Lot 162 CADILLAC 62 ELDORADO - 1955

Certificat d'immatriculation français
Châssis n°556260387

Neuve en France en 55- Saisie douanière dans les années
60 - Historique claire et atypique
La Cadillac 62 est une grande berline de luxe, produite par Cadillac, destinée à remplacer la 65 en 1940. Elle a été déclinée en version coupé, coupé de ville, cabriolet Eldorado 2 portes, et cabriolet 4 portes. Elle fut produite jusqu'en 1964 où elle fut remplacée par la Cadillac Calais.
La deuxième serie nous concerne car pour le millésime 1955, l'Eldorado retrouve une apparence distincte des autres Cadillac, en raison d'un traitement différent des ailes arrière qui reçoivent des ailerons trapézoïdaux et non plus bulbeux. Les feux arrière sont placés plus bas et ils sont soulignés par une moulure de caisse qui se prolonge jusqu'au- dessus du passage de roue. Le moteur développe 270 ch à 4800 tr/min. La production atteint 3950 exemplaires ce qui est très faible pour une serie américaine.
Le modèle présenté ce jour est une des deux voitures de production importée en France en 1955 (compteur km), et destinée à la vente neuve en concession par Général motors France à Gennevilliers. Achetée par des membres de la mafia française, cette voiture a servi au passage de machines à sous et autres matériels de contrebandes entre la France et la Belgique en passant par les bords de plage. Afin d'être plus discrète, elle fut repeinte au cours de sa vie en bordeaux pour ne pas attirer trop l'attention et son moteur fut revu avec une monte de double carburation performance afin d'augmenter la puissance.
Sa carrière de contrebandière fut courte et les douanes finirent par stopper
le véhicule, arrêter les occupants et saisirent cette belle Cadillac. On
retrouve encore les séquelles de l'arrestation avec les coutures refaites
des sièges, éventrés par les douanes à l'époque. Entreposée dans les
locaux des douanes, elle fut rachetée au domaine au moment de la crise
de Suez. Le propriétaire eut alors un problème de taille, sa femme ne
voulant pas monter dans une voiture de trafiquant, le véhicule resta à
l'arrêt. Le propriétaire actuel en est le détenteur depuis 30 ans et a fait
refaire dans les années 90 la peinture dans sa teinte d'origine afin de lui
redonner sa configuration matching. Puisque tout le reste n'a jamais été
restauré, intérieur en bon état d'origine, moquette, tableau de bord, jantes
etc. Concernant le moteur, il est celui de la voiture, jamais restauré et
toujours bien entretenu, seul le manque de roulage est contre lui. Toutes
courroies changées il y a peu de temps, vidange moteur et boîte ainsi que
montage kit réfection des freins.
Cette voiture a tourné dans un film avec Michel Simon, 65 000 km
d'origine et dans un très bel état d'origine hors peinture refaite dans la
teinte d'origine. Un mythe de l'histoire et de l'extravagance automobile à
la vie atypique.

This model is one of the only two produced and imported to France (counter), by General motors Gennevilliers, France. Bought by members of the French Mafia, this car was used to smuggle slot machines and other gaming equipment between France and Belgium via the coast. In order to be more discrete it was repainted in dark red not to draw too much attention.
Its smuggling career was short and the customs ended up stopping the vehicle. Arresting the occupants and seizing this beautiful Cadillac. One can still see the after-effects of the arrest with the remade seams of the seats, broken by the customs during the arrest. Stored in the customs buildings, it was purchased from the state at the time of the Suez crisis.
The owner then had a big problem, as his wife did not want to get into a smuggler's car. The vehicle remained in the garage. The current owner was the holder for 30 years, and in the nineties repainted the exterior in order to bring the car back to its origins. Since then all the rest was never restored, interior in good state of origin, carpets, dash board, rims etc. Concerning the engine, it is the original, never restored but always well maintained. Only the lack of driving is not in its favor. The car has undergone a full revision and is ready for the road.
This car appeared in a film with Michel Simon. It has 65 000 km on the counter. A legend in the history of automobiles, with an extravagant and exceptional life.

ESTIMATION : 80 000 / 100 000 €
Enchérir Poser une question
Retour au catalogue