Lot 219 ÉCOLE ÉTRANGÈRE DU XIXe SIÈCLE.

Portrait de l'écrivain et philosophe russe Nicolas Ivanovitch

Novikov (1744-1818).

Miniature sur ivoire monogrammée « EM » en bas à gauche,

le représentant en buste, légèrement de trois-quarts et la tête

tournée vers la gauche. Conservée dans un encadrement en

or formant broche, au dos duquel apparaît le monogramme

« NN » ou « NIN » en lettres d'or dans un entourage émaillé

bleu à motif de chevrons. Bon état.

À vue : H. : 6, 1 cm – L. : 5, 1 cm.

Cadre : H.: 6, 8 cm – L. : 5, 7 cm.

Historique : Nikolay Ivanovitch Novikov (1744-1818), est un philanthrope,

éditeur et auteur russe. Représentatif des Lumières russes, Novikov visait à élever

le niveau culturel et éducatif des Russes. Il a pris une part active au Nakaz de

1767, qui cherchait à produire un nouveau code législatif. Inspiré par ce genre

d'activité libérales, Novikov a assuré l'édition des Moskovskie Vedomosti et a

lancé des journaux satiriques sur le modèle de the Tatler et the Spectator anglais.

Son attaque des coutumes sociales en place a incité les répliques enjouées de

Catherine II, qui créa même son propre journal, intitulé Vsyakaya vsyachina,

pour commenter ses articles. Dès les années 1780, Novikov s'éleva aux positions les

plus élevées de la franc-maçonnerie russe, qui finança libéralement ses ambitieuses

entreprises d'édition. L'avènement de la Révolution française changea du tout au

tout l'attitude de Catherine II envers les inclinations de Novikov. Son imprimerie

fut confisquée et, en avril 17921, il fut incarcéré pendant quinze ans, sans procès,

à la forteresse de Schlüsselburg. Lorsque l'empereur Paul Ier le libéra, il était trop

effrayé et avait le coeur trop brisé pour reprendre ses activités journalistiques, ainsi

il ne nuisit plus à personne.

ESTIMATED PRICE : 1 800 / 2 500 €
Sold for : 4 000 €
Bid Ask a question
Back to catalog