Un portrait “inachevé”

Histoire

Ce portrait resta inachevé. Selon l’anecdote, le peintre était sur le point de terminer son tableau lorsque l’empereur Nicolas II voulut le montrer à son épouse ; habituée au style plus lisse des artistes alors à la mode comme Kaulbach ou Flameng, elle déclara en anglais et devant l’artiste, lorsqu’elle vit le portrait pour la première fois : «mais le portrait n’est pas fini !». Cela blessa profondément le peintre, qui tenant encore sa palette et ses pinceaux en mains, répondit en lui laissant ses instruments : «Eh bien votre Majesté n’aura qu’à le finir elle-même».(Alexandre Benois, 1990, vols. III-IV, p. 376). Il sera pourtant suspendu dans les appartements privés de l’impératrice au Palais d’Hiver et considéré par de nombreux contemporains comme étant le meilleur portrait de l’empereur. Y. P. Danilov, qui passa beaucoup d’années au sein de l’administration, écrivit dans ses mémoires que peu de portraits de Nicolas II lui ressemblaient réellement. Ainsi vers la fin de sa vie, en 1959, la sœur de l’empereur, la grande duchesse Olga Alexandrovna, vivant alors au Canada, écrira dans ses mémoires : « c’est un des meilleurs portraits jamais peints de Nicky». (Ian Vorres, 1985, p.216).

Provenance : ancienne collection de la princesse Félix Youssoupoff, née princesse Irina Alexandrovna de Russie (1895-1970), puis par descendance.

SEROV Valentin (1865-1911).


Portrait de l’empereur Nicolas II en uniforme du Régiment de la Garde Préobrajenski et orné sur la partie basse d’un profil de son fils le tsarévitch Alexis.

Gravure rehaussée à l’aquarelle, conservée dans un encadrement ancien en bois doré.
Rousseurs, accidents au cadre, mais bon état général.

A vue : H.: 28, 5 cm – L.: 22 cm.
Cadre : H. : 33 cm – L. : 26, 5 cm.

Adjugé : 2 400 euros

Catalogue

Portfolio

Articles Récents

HOMMAGE A JEAN-JACQUES HENNER (1829-1905)

… provenant des collections d’un industriel marseillais Jean Jacques Henner (1829-1905) Jean-Jacques Henner est un peintre français, né à Bernwiller (Haut-Rhin) le 5 mars 1829, et mort à Paris 9e le 23 juillet 1905. Auteur d’une œuvre abondante

Lire plus »
Retour haut de page